Comment maîtriser le TAC de votre piscine

Comment maîtriser le TAC de votre piscine

Le T A C

Avant de vouloir le maîtriser, il faut savoir ce qu’est le TAC .  "Le Titre Alcalimétrique Complet est une mesure qui s'exprime en °f (Degré Français). "

Le taux moyen du TAC se situe entre 10 et 25°f est se contrôle à l'aide de bandelettes test ou d’appreil elctronique de type Scuba II, Pool Lab, etc.

« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »

Mesure du TAC

Pour le présenter

Contrôler le Ph d'une piscine individuelle

Le T A C, ou encore Titre Alcalimétrique Complet est une mesure permettant d’indiquer la quantité de sels minéraux présents dans l’eau de votre bassin. Il représente l’alcalinité de l’eau de la piscine.

Pourquoi faut-il le mesurer ?

Quand on mesure l'alcalinité de l'eau du bassin bassin (TAC piscine), on mesure la concentration d'ions hydroxydes, carbonates et bicarbonates dans l'eau. Cela peut paraître un peu technique, mais cette donnée est pourtant primordiale ; car une eau dont l'alcalinité sera bien équilibrée, c'est une eau dont le pH ne va trop varier. A l'inverse, avec une alcalinité mal réglée, on risque de voir son pH varier souvent et de manière importante. Avec à la clé une eau trouble, du calcaire et des dépôts de tartre dans la piscine, et un grand inconfort pour les utilisateurs...

En résumé, Le T A C est l'alcalinité de l'eau qui influence étroitement la valeur du pH et permet la mesure du pouvoir tampon de l’eau.

Comment mesurer votre TAC ?

Il vous suffit d’utiliser les bandelettes d’analyses ou un testeur électronique vous permettant de mesurer la teneur de votre désinfectant (chlore ou brome). En règle générale elles intègrent plusieurs autres mesures dont le TAC.

L’unité de mesure du TAC est le °f (degré français) ou les ppm (parties par million) ou encore les mg/l.   1°f = 10 ppm ou 10mg/l

Vous avez mesuré votre TAC.

S’il est trop bas ;

Vous aurez un pH très instable. Ce dernier variera à la moindre occasion (pluie, baignade, traitement, …). Celui-ci se situe entre 80 et 150ppm (10 et 25°f) et de préférence plutôt proche des 150ppm.

Il est inférieur à 10°f ? Votre eau ne peut plus absorber d’acide. Elle devient agressive.

Pour rémédier au problème, il faut utiliser du bicarbonate de soude, aussi appelé  Tac+, Alka+ ou Alka Up pour le faire remonter. Une hausse de 1°f nécessite 170g bicarbonate de soude pour 10m3 d’eau.

Allez-y progressivement et ne dépassez jamais 500g de TAC + pour 10m3 d’eau en une seule fois. Si nécessaire, étalez le traitement sur plusieurs jours en refaisant des mesures intermédiaires car en augmentant votre TAC, vous augmenterez aussi votre pH.

Il est Trop haut.

Votre pH sera « trop » stable. En général avec un TAC trop élevé, le pH sera également trop élevé. Mais comme le TAC permet de limiter les variations du pH, il vous sera plus difficile de le faire baisser ! D’autres effets secondaires résultent d’un TAC trop élevé comme une eau qui devient trouble et l’apparition de dépôts de tartre sur la ligne d’eau notamment.

Il est supérieur à 30°f ? Votre eau ne peut plus absorber de base. Elle devient entartrante. Il n'existe pas de produit correcteur spécifique pour le faire baisser. Il suffit d'utiliser un correcteur de pH (pH moins) ou un produit anti-calcaire qui auront pour effet de réduire l'alcalinité de l'eau. Voire de l'acide chlorhydrique, mais c'est exceptionnel : uniquement si le TAC est très élevé et que l'eau est également très dure.

La meilleure solution consiste à brasser l’eau pour libérer le gaz carbonique présent dans le bicarbonate de soude. Tout ce qui provoque des remous, (baigneurs, fontaines, chutes d’eau) feront donc naturellement baisser votre TAC.

Sachez également que la température à son importance. Si elle est élevée, le phénomène de dégazage de l’eau est plus important. Il est presque doublé en passant de 20°C et 40°C.

En général vous serez dans la situation d’un TAC trop faible et rarement l’inverse.

Conclusion ;

Dans tous les cas un T A C bien réglé permet de stabiliser le pH.

Veillez à toujours d’abord ajuster le TAC avant de vous attaquer au pH. Tant que le TAC n’est pas bon, inutile d’ajuster le pH. Ce serait peine perdue puisqu’il va de nouveau varier à la 1ère occasion !